Comment rendre les prises de décisions encore plus paritaires au sein des entreprises ?

Le jeudi 28 janvier 2021, Mixity organisait son second webinar expert, avec pour thème, la place des femmes dans les instances de décision.  L'objectif de cette série de webinars experts, qui a débuté en décembre avec pour thème, la neurodiversité, est de donner la parole aux entreprises qui innovent dans la diversité et l'inclusion et à son réseau de solutionneurs (cabinets, agences, associations ayant des expertises sur différents volets de la diversité) qui agissent au quotidien sur le territoire.

L’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes est, aujourd'hui plus que jamais, un sujet au cœur des politiques d’égalité des entreprises, mais malgré cette prise de conscience générale, des blocages persistent encore comme le plafond de verre.

Le plafond de verre, c'est le principe selon lequel, les femmes n’accèdent pas aux postes de direction dans les entreprises. La loi Copé-Zimmerman de 2011 qui impose la présence de 40% de femmes au sein des conseils d’administration a permis d’infléchir une transformation et a propulsé la France à la première position sur cet indicateur. 10 ans après l’entrée en vigueur de cette loi, madame Marie-Jo Zimmermann se félicite des résultats :

A 44 % pour le CAC 40 et 46 % au SBF 120, c’est vraiment une réussite [...] J’ai réussi à prouver que les femmes compétentes existaient. Elles ont réussi à prendre toute leur place au sein des CA.”

Inspiré par ces résultats, Bruno Lemaire, ministre de l’Économie propose d’imposer également un quota sur le pourcentage de femmes présentes dans les Comex (Comité exécutif). Ces instances comptent actuellement 17% de femmes ce qui montre que la prise de décision dans les entreprises n’est pas encore paritaire. De plus, une seule entreprise (Engie) a nommé une femme, Catherine Mc Grégor en tant que Directrice Générale. Dans ce contexte, Mixity a décidé d’organiser une rencontre afin de poser une question :

Comment augmenter le nombre de femmes au sein des instances de décision ?

Pour y répondre, nous avons invité deux personnalités engagées en faveur de la mixité.

  • Lucille Desjonquères, PDG de Leyders Associates et Présidente de la branche française de l’International Women’s Forum. Lucille a mis en avant les leviers pour permettre aux femmes d'accéder aux postes de décision en prenant comme exemple, l’accompagnement qu’elle propose au sein de son cabinet de conseil.
  • Pascal Thébé, Membre du comité exécutif d’Allianz et sponsor de la diversité et inclusion a expliqué les actions menées par Allianz, entreprise déjà très engagée sur le sujet de la parité. Ce partage de bonnes pratiques permet également de discuter des actions qui restent à mener dans une entreprise déjà avancée sur le sujet de la mixité.

Allianz, une entreprise engagée pour la parité.

La volonté de permettre aux femmes d'accéder aux postes de décision est établie depuis longtemps chez Allianz. La construction de cette politique d’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes s’est faite en plusieurs étapes :

Tout d’abord, la misogynie et le sexisme sont proscrits et condamnés dans l’entreprise et notamment au sein des directions. Cet engagement est démontré avec la signature de nombreuses chartes (Initiative StOpe sexisme…). Cette étape est essentielle puisqu’elle favorise une bonne culture d’ouverture aux femmes dans les instances de décision.

De plus, Allianz a mis en place plusieurs dispositifs pour repérer et encourager les femmes dites à “hauts potentiels” et leur permettre ainsi de prétendre à des postes de direction.

Dans les faits, Allianz n’a pas réellement rencontré de difficultés pour inciter les femmes à accepter ces postes de décision puisque l’entreprise favorise cette progression depuis des années.

Grâce à ces efforts, Allianz est parvenu à promouvoir 40% de femmes au sein des postes de cadres de direction. La prochaine étape, déjà en cours, est de nommer ces femmes aux postes de cadres de direction supérieurs qui mènent légitimement à l’entrée du Comex.  

En parallèle, Allianz veille en permanence à la réduction des écarts de salaires, d’augmentation et de promotion entre les femmes et les hommes. Une autre bonne pratique efficace selon Pascal Thébé est de toujours proposer des candidatures féminines et masculines pour le recrutement de postes en extérieur.

Leyders Associates vous aide à féminiser vos instances de direction.

En 2013, soit 2 ans après l’adoption de la loi Copé-Zimmermann, Lucille Desjonquères, entend partout que les femmes nommées seront des “femmes quotas” et qu’il va être difficile d’en trouver. En désaccord avec cette affirmation et forte de son expérience de professionnelle du recrutement, des femmes capables et volontaires, elle en connaît beaucoup et elle souhaite aider ces femmes compétentes à accéder à ces postes de décision.

Désormais, son entreprise propose plusieurs offres pour féminiser les instances de décision des entreprises.

Tout d’abord, de l’aide au recrutement pour les postes de middle et top management. En effet, grâce à son statut de présidente de la branche française de l’International Women’s Forum, elle rencontre beaucoup de femmes qui montrent l’ambition d'accéder à des postes de hautes responsabilités. Son objectif est de les mettre en relation avec les entreprises qui recherchent des femmes qualifiées.

En complément, Lucille propose également du coaching afin d’accompagner les femmes en interne pour les aider à acquérir les compétences de gouvernance. D’ailleurs, cette expérience lui a permis de créer une formation diplômante sur la gouvernance avec notamment, une grande partie sur le savoir-être (prise de parole, posture…).

Enfin, pour inspirer, Lucille interview régulièrement des directeurs et directrices engagé.es en faveur de l’égalité professionnelle. L’objectif est de mettre en avant des bonnes pratiques et de donner envie à d’autres entreprises de s’engager pleinement sur ce sujet. Parmi ces dirigeants, on peut trouver des leviers comme ceux des fonds d’investissement. Selon Lucille, ces dirigeants ont un grand impact puisqu’ils peuvent décider d’investir dans les entreprises qui s’engagent en faveur des femmes dans l’entreprise. Cette décision d’investir ou non en fonction de l’ambition d’une politique d’égalité professionnelle est essentielle pour inciter les entreprises à promouvoir les femmes dans leurs instances de décision.

La crise du Covid, un léger coup de frein pour la mixité ?

Dans les faits, la crise du Covid et plus particulièrement le premier confinement du mois de mars 2020 a ralenti les efforts entrepris en faveur de l’égalité professionnelle dans les entreprises. Des nouvelles réglementations ont été repoussées, des plans d’action ont été mis sur arrêt, les politiques d’égalité professionnelle des entreprises ont été retirées des sujets prioritaires.

Heureusement, les associations sont toujours mobilisées et ont permis au sujet de prendre de nouveau une place centrale dans les débats lors du second confinement du mois de novembre. Il est d’ailleurs rassurant de constater que toutes les entreprises n’ont pas fait reculer le sujet. Allianz par exemple, est restée engagée sur cet enjeu et n’a ralenti ou abandonné aucun projet en faveur de l’égalité professionnelle, assure Pascal Thébé.

Il est nécessaire de poursuivre les efforts qui vont permettre aux entreprises de promouvoir les femmes dans les postes à responsabilité et de rester mobiliser pour les accompagner dans la féminisation de leurs instances de décision.

C’est dans ce contexte que Sandrine Charpentier, CEO et Cofondatrice de Mixity, et Dominique Crochu, Cofondatrice de Mixity ont, avec 118 autres responsables de réseaux féminins et entrepreneurs lancé.es un appel au Président Emmanuel Macron afin de l’inciter à mettre en place des mesures pour réduire les inégalités professionnelles entre les femmes et les hommes.

Retrouvez en complément de cet article :

Vous souhaitez développer l’engagement en faveur de la mixité de votre entreprise?

Mixity vous propose #MixityGender, une solution digitale pour évaluer, piloter et promouvoir votre politique d’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. #MixityGender mesure la mixité dans votre entreprise et génère une empreinte visuelle unique ainsi que des points forts, axes d’amélioration et objectifs.

En savoir plus sur Mixity Gender : contact

En savoir plus avec le replay du webinar, la place des femmes dans les instances de décision de l’entreprise.

Photographie by CoWomen on Unsplash